Forum regroupant tous les passionnés de tortues. Partage d'expériences et de conseils sur les tortues terrestres, palustres et aquatiques.
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les maladies principales chez les tortues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance


Féminin Messages: 22131
Date d'inscription: 13/01/2010
Localisation: Suisse

MessageSujet: Les maladies principales chez les tortues   Jeu 21 Jan 2010 - 23:26

Le but de ce post-it est de vous permettre de réagir rapidement si un symptôme de maladie semble se manifester chez votre/vos tortues. Vous trouverez également un descriptif des premiers secours à mettre en route si votre tortue semble souffrante. Connaître les différentes maladies que l'on peut trouver chez les tortues c'est également pouvoir les anticiper rapidement et prévenir avant de guérir, si cela est encore possible... Soyez donc observateurs et apprenez à connaître le comportement de votre tortue, c'est souvent le meilleur moyen pour vous de déceler à un stade précoce toute pathologie. Si les principales maladies qui touchent les chéloniens seront abordées ici, vous ne trouverez pas de marche à suivre pour des soins nécessitant l'intervention d'un vétérinaire spécialisé en reptiles ou les posologies de médicaments pour éviter toute automédication qui pourrait s'avérer fatale pour vos tortues.

Sommaire:

1. Pathologies dermatologiques
    Like a Star @ heaven Pathologies fongiques (mycoses)
    Like a Star @ heaven Pathologies bactériennes
    Like a Star @ heaven Hypervitaminose
    Like a Star @ heaven Les abcès

2. Pathologies osseuses
    Like a Star @ heaven Ostéodystrophie fibreuse métabolique ou Ostéofibrose nutritionnelle
    Like a Star @ heaven Les excroissances pyramidales: l'effet "toblerone" ou Ostéodystrophie hypertrophiante
    Like a Star @ heaven Arthrites
    Like a Star @ heaven Les fractures

3. Pathologies musculaires
    Like a Star @ heaven Flacidité musculaire

4. Pathologies du foie et du tube digestif
    Like a Star @ heaven Stéatose hépatique
    Like a Star @ heaven Infections du foie
    Like a Star @ heaven Goutte viscérale
    Like a Star @ heaven Le parasitisme
    Like a Star @ heaven Les occlusions intestinales
    Like a Star @ heaven La coprostase
    Like a Star @ heaven Prolapsus du côlon

5. Pathologies de l'appareil uro-génital
    Like a Star @ heaven Stéatose hépatique
    Like a Star @ heaven Insuffisance rénale
    Like a Star @ heaven Parasitisme des voies urinaires
    Like a Star @ heaven Paraphimosis
    Like a Star @ heaven Rétention d'oeufs

6. Pathologies de la sphère O.R.L
    Like a Star @ heaven Stéatose hépatique
    Like a Star @ heaven Les otites
    Like a Star @ heaven Les rhinites
    Like a Star @ heaven L'herpès virose
    Like a Star @ heaven Stomatites et glossites

7. Pathologies pulmonaires
    Like a Star @ heaven Les pneumonies

8. Pathologies oculaires
    Like a Star @ heaven Affection des paupières
    Like a Star @ heaven Les conjonctivites
    Like a Star @ heaven Les kératites
    Like a Star @ heaven L'hypopion




Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 1. Pathologies dermatologiques Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


La peau des tortues est différente de celle des mammifères. Elle est beaucoup moins perméable, plus fine et recouverte d'écailles de kératine régulièrement renouvelées par mue anarchique. Les parties molles de la tortue (membres, tête et queue) sont recouvertes d'une fine épaisseur de kératine avec des écailles plus ou moins grosses. A contrario, les écailles de kératine recouvrant la carapace sont plus rigides pour mieux protéger l'os en dessous et rajouter à sa robustesse.


Pathologies fongiques (mycoses)



L'attaque de la kératine par des champignons est très courant chez des tortues maintenues dans un environnement trop humide pour elles et si en plus elles sont affaiblies. Les mycoses fongiques se remarquent par la perte d'écailles de la dossière, des écailles qui s'effritent en petites pellicules blanchâtre.

Kinosterne dont la carapace a été complètement rongée par des mycoses


Exclamation Premiers secours
Imbiber une ouate de Bétadine Jaune (pharmacie) et tamponner les zones présentant des mycoses. Pour les tortues d'eau, laisser agir le produit au minimum 5 min puis rincer à l'eau courante et placer la tortue dans un bac peu profond d'eau propre, bac ayant été nettoyé au préalable. Pour toute tortue il est conseillé de répéter cette application 3 fois par jour, pendant 10 jours. Si les symptômes persistent ou s'étendent, consultez un vétérinaire qui vous prescrira l'application d'une crème antifongique adaptée.



Pathologies bactériennes

Nécroses conséquentes à des morsures de chien sur une Trachemys scripta elegans


Ces pathologies sont souvent conséquentes à l'infection d'une lésion déjà présente. Il faut rapidement consulter un vétérinaire avant que l'infection ne se propage.

Exclamation Premiers secours
Comme pour les mycoses, imbiber une ouate de Bétadine jaune (pharmacie) et tamponner la zone lésée. La lésion doit être bien propre et maintenir la tortue dans un environnement hygiénique (substrat de sopalin, carton) jusqu'à la visite chez le vétérinaire.



Hypervitaminose

Un surdosage de vitamines, habituellement de vitamine A (injections), provoque des lésions cutanées telles que des mues profondes laissant la chair en dessous à vif ou des rougeurs douloureuses.

Exclamation Premiers secours
Revoir tout de suite l'alimentation et le traitement vitaminé que la tortue suit.



Les abcès

Le pus chez les tortues est de consistance solide, caséeuse, et sous la peau forme des "boules" compactes. Les abcès sont généralement conséquents à une lésion qui s'est infectée.

Exclamation Premiers secours
Surtout ne pas chercher à vider ou inciser l'abcès vous même! La tortue devra être amenée chez un vétérinaire compétent qui fera l'intervention nécessaire et prescrira un traitement antibiotique pour une bonne cicatrisation. Les abcès doivent être opérés lorsqu'ils sont "mûrs" et ce stade n'est identifiable que par un vétérinaire spécialisé. Vous pouvez par contre rechercher la cause de cet abcès et y remédier pour éviter une récidive. En effet, beaucoup de ces blessures sont causées par d'autres tortues qui se battent dans un espace restreint. Séparez les mâles agressifs ou agrandissez suffisamment vos enclos pour limiter les affrontements.

[list][*]


Dernière édition par Mama le Sam 27 Oct 2012 - 13:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance


Féminin Messages: 22131
Date d'inscription: 13/01/2010
Localisation: Suisse

MessageSujet: Re: Les maladies principales chez les tortues   Sam 27 Oct 2012 - 13:26

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 2. Pathologies osseuses Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Les tortues ont une structure osseuse robuste et leur carapace n'est autre qu'une sorte de squelette externe dérivé de leur cage thoracique dont les côtes se sont soudées entre elles. Lorsque les tortues naissent leur carapace n'est pas complètement ossifiée, ce n'est qu'avec le temps et en grandissant que de l'os robuste remplace le cartilage. La croissance et la formation de la carapace reflète fortement les conditions de maintenance. En cas de mauvaise maintenance on observe souvent une croissance disharmonieuse et irrégulière, reflet de la mauvaise santé de l'animal également.


Ostéodystrophie fibreuse métabolique ou Ostéofibrose nutritionnelle



Une tortue dont la nourriture est inadaptée avec un manque de calcium et maintenue en intérieur sans le bon pourcentage d'UV développera irrémédiablement cette pathologie. Sans UV la tortue ne synthétise pas de vitamine D3 et sans cette vitamine elle est incapable d'assimiler et de fixer le calcium indispensable pour une bonne ossification. Il s'en suit une décalcification progressive des os du squelette et la carapace se ramollit, se déforme et devient extrêmement fragile. La tortue est léthargique, sa carapace n'offre pas de résistance (texture molle proche de la peau).

Attention cependant à ne pas dramatiser si une tortue de quelques mois présente une carapace souple, c'est normal à son âge, la carapace est composée principalement de cartilage. Mais si cette carapace peut être souple comme un ongle il ne faut pas qu'elle le soit d'avantage, elle doit offrir un minimum de résistance.

Exclamation Premiers secours
Comme ce processus résulte d'un lent processus il n'y a rien dans l'urgence qui puisse être fait si ce n'est d'amener votre tortue chez un vétérinaire spécialisé qui débutera un traitement ciblé avec certainement des injections de vitamines et de calcium. Le point le plus important par la suite sera d'améliorer rapidement la maintenance de votre tortue en la laissant profiter de l'extérieur et si elle doit être rentrée durant l'hiver lui placer une lampe UV dans son terrarium. L'alimentation devra aussi être modifiée pour mieux correspondre à ses besoins vitaux,



Les excroissances pyramidales: l'effet "toblerone" ou Ostéodystrophie hypertrophiante



Il est très courant d'observer en captivité des tortues aux dossières bosselées dont chaque écaille s'est développé en petites "pyramides". On les dit alors "tobleronées", terme venant du chocolat du même nom avec sa forme caractéristique. Cette déformation de la carapace résulte d'une alimentation trop riche occasionnant une croissance trop rapide, d'un manque d'humidité ambiant, d'une absence d'hibernation ou de repos hivernal ou de la combinaison de tous ces facteurs.

Voici une carapace d'un mâle ibera qui a souffert d'une mauvaise maintenance sur lequel on observe ces excroissances au niveau de la carapace.



Comme vous pourrez le constater lorsque la carapace est ouverte en deux les bosses sont faites entièrement d'os et le dôme intérieur de la carapace est lisse et non déformé.




Exclamation Premiers secours
Malheureusement une fois que la tortue présente une dossière bosselée rien ne fera disparaître ces irrégularités. On ne peut qu'améliorer la maintenance et éviter la suralimentation (surtout tout ce qui est carné) pour empêcher que ce phénomène empire d'avantage.



Arthrites

Les arthrites ont principalement deux origines, la première traumatique, conséquente à une morsure, blessure, la seconde nutritionnelle et environnementale si la tortue est mal maintenue et mal nourrie elle développe une insuffisance rénale et de la goutte articulaire (alimentation trop protéinée ou riche en oxalates, déshydratation, infection bactérienne, etc.). Les membres, souvent postérieurs, enflent et se rigidifient, la tortue ne les utilises plus et avance sur ses pattes avant.

Exclamation Premiers secours
Si l'origine de l'arthrite est traumatique on peut procéder à une intervention chirurgicale pour permettre au membre de retrouver sa mobilité. Dans le second cas le pronostic est souvent sombre car l'état de la tortue est très grave. Il faudra l'amener d'urgence chez un vétérinaire pour entamer une cure de réhydratation et souvent la placer sous perfusion. Des petits bains tièdes permettent à la tortue de se réhydrater légèrement avant d'aller voir le vétérinaire au plus vite. Ensuite il faudra revoir la maintenance et l'alimentation de votre tortue impérativement!



Les fractures

Tortue ayant survécu à chute et dont la carapace s'est fissurée latéralement


Souvent causées par divers accidents domestiques si la carapace est fracturée il faut immédiatement amener sa tortue chez un vétérinaire. Le vétérinaire jugera des dégâts et le plus souvent permettra à la carapace de se ressouder avec le temps en appliquant une résine spéciale protégeant les lésions des infections et qui tombera d'elle même une fois les blessures cicatrisées.

Exclamation Premiers secours
Si les lésions sont souillées on peut passer la tortue sous un filet d'eau tiède puis désinfecter superficiellement avec une solution de Bétadine jaune sans trop insister. Pour éviter que la tortue se deshydrate on peut appliquer une gaze imbibée de sérum physiologique sur la zone lésée. Si des morceaux semblent se décoller surtout ne pas les arracher, évitez de trop intervenir sur ces lésions pour ne pas les faire empirer.


_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny


Dernière édition par Mama le Sam 27 Oct 2012 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance


Féminin Messages: 22131
Date d'inscription: 13/01/2010
Localisation: Suisse

MessageSujet: Re: Les maladies principales chez les tortues   Sam 27 Oct 2012 - 13:27

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 3. Pathologies musculaires Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



Flacidité musculaire

Les tortues qui manquent d'espace, sont carencées ou souffrent de diverses maladies présentent un manque de tonus musculaire marqué. On peut tester cette tonicité en soulevant la tortue et en la reposant sur le sol. Si elle se maintient sur ses pattes, le plastron légèrement soulevé du sol c'est qu'elle a un tonus musculaire correct. Dans le cas échéant et surtout si la tortue se déplace sur le sol en "rampant" sans soulever son plastron du sol c'est qu'il faut absolument revoir les conditions de maintenance et son alimentation.

Exclamation Premiers secours
Veillez surtout à offrir plus d'espace à votre tortue avec un terrain accidenté, riche d'obstacles à escalader, apportez lui une alimentation variée et correspondant à ses besoins et des conditions de maintenance idéales. Si la tortue montre cette apathie il ne faut pas hésiter à aller consulter un vétérinaire car elle peut couver une maladie qui pourra peut être être prise en charge à temps avant qu'elle ne s'étende.


_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny


Dernière édition par Mama le Sam 27 Oct 2012 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance


Féminin Messages: 22131
Date d'inscription: 13/01/2010
Localisation: Suisse

MessageSujet: Re: Les maladies principales chez les tortues   Sam 27 Oct 2012 - 13:29

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 4. Pathologies du foie et du tube digestif Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



Stéatose hépatique

La stéatose hépatique ou lipidose hépatique est aussi appelée maladie du "foie gras" et est très courante en captivité, surtout chez les tortues ayant un régime carnivore et suralimentées. Le foie est un organe de stockage et si l'alimentation est trop riche il se surcharge et devient malade. Le lien ci-dessous aborde plus amplement cette pathologie chez les cheloniens:

Arrow Cas de stéatose hépatique chez une Terrapene

Bourrelets de graisse dépassant de chaque côtés de la carapace:
risque élevé de stéatose hépatique pour cette Terrapene


Exclamation Premiers secours
Il faudra surtout revoir l'alimentation et les conditions de vie de votre tortue, malheureusement on décèle cette pathologie lorsque le foie est déjà très atteint et souvent post-mortem après dissection.



Infections du foie

Les infections hépatiques peuvent avoir de multiples origines bactériennes, fongiques ou virales. La plupart du temps elles se manifestent par des urines teintées de vert par la bilirubine, signe que le foie ne fonctionne plus correctement. Il faut rapidement aller consulter un vétérinaire qui administrera un traitement ajusté à l'origine du mal.

Urines visqueuses et verdâtres collectées chez une tortue d'hermann souffrant d'une infection hépatique



Exclamation Premiers secours
Hydratez bien votre tortue en lui donnant des bains tièdes. Cependant il y a peu de choses à faire si ce n'est d'aller rapidement consulter un vétérinaire. Le pronostic vital est souvent très sombre.



Goutte viscérale

La goutte viscérale est une concentration de cristaux d'acide urique dans le foie conséquent à une déshydratation chronique ou à un problème rénal. Très difficile à diagnostiquer elle est souvent révélée après dissection, le foie a alors une teinte très pale et est envahi par de petits cristaux blanchâtres.

Exclamation Premiers secours
Seule une bonne maintenance évite de rencontrer cette pathologie, veillez à ce que votre tortue soit correctement nourrie, sans d'excès et qu'elle ne soit pas deshydratée (yeux enfoncés dans leur orbite)



Le parasitisme

Ascaris explusés par une T. ibera après traitement au Panacur


Le parasitisme est responsable de plus de 30% des décès de tortues en captivité et est souvent le déclencheur de diverses maladies en affaiblissant progressivement les tortues. Si certains parasites colonisent le tube digestif uniquement, d'autres se propagent dans divers organes et causent de sérieuses lésions. Un post-it plus complet sur cette thématique peut être consulté en cliquant sur le lien ci-dessous:

Arrow Les parasites et leur traitement, vermifuges & Co.

Oxyures dans les selles d'une tortue charbonnière (Chelonoidis carbonaria)


Exclamation Premiers secours
Amenez une crotte de votre tortue chez le vétérinaire pour une coproscopie, les tortues importées sont les plus sujettes à des taux de parasitisme important et doivent immédiatement être traitées.



Les occlusions intestinales

Radiographie d'une tortue ayant avalé des cailloux causant une occlusion intestinale


Les occlusions intestinales se produisent principalement si:
- la tortue est maintenue sur un substrat inadapté (copeaux de hêtre, graviers, sable) et qu'elle peut ingérer ce substrat avec sa nourriture par exemple,
- la tortue est très fortement parasitée et les parasites en mourrant après traitement forment un bouchon dans l'intestin,
- la tortue souffre de problèmes rénaux et forme ce qu'on appelle des "urolithes" ou calculs d'acides uriques qui obstruent le cloaque ou les voies urinaires.
- souffre d'un manque de calcium et consomme des cailloux qui vont bloquer le transit si trop nombreux.

La tortue en cas d'occclusion ne défèque plus et peut émettre des petits "cris" tout en essayant de pousser en rentrant brusquement la tête et les pattes. Surveillez si le cloaque n'est pas anormalement dilaté. Dans de nombreux cas d'occlusion il n'y a que l'intervention chirurgicale qui puisse être efficace mais il faut qu'elle soit réalisée par un professionnel qui connait bien l'anatomie des tortues. On peut souvent déceler une occlusion en faisant des radiographies de l'abdomen.

Exclamation Premiers secours
Baignez votre tortue dans de l'eau tiède, cela accélère le transit intestinal en attendant de pouvoir consulter rapidement un vétérinaire spécialisé.



La coprostase

Voici une video sur laquelle vous allez entendre une tortue (ibera) "couiner"



Ces "couinements" ne sont pas normaux et doivent vous interpeller , il faut agir vite pour éviter que cela s'aggrave

Plusieurs pathologies peuvent occasionner ce genre de manifestation comme par exemple une pneumonie (la tortue en plus des couinements ouvre la bouche et tend son cou à la recherche d'air)

Une consultation chez un véterinaire spécialisé est toujours indispensable car ces couinements sont souvent révélateurs de douleur chez la tortue

Cette petite tortue a donc été ammené chez le vétérinaire et la consultation s'est deroulée en plusieurs étapes :

1) L' entretien zootechnique : a démontré que cette petite tortue vit en enclos exterieur, a hiberné dés son premier hiver, est nourrie principalement d'herbes du jardin (pissenlits, laiterons, liserons, fleurs etc) et a fait l'objet de traitement anti parasitaire suite à la manifestation de ces symptômes.

2) L'examen clinique : l'animal est juvénile (un an), son poids est conforme à son poids théorique, calculé en fonction de la longueur de sa carapace, la tortue n'est pas déshydraté ni hypotonique,elle se nourrit et ne présente pas un ramollissement de son plastron. Ses muqueuses buccales sont normalement colorées, il n’est pas noté de glossite, d’encombrement des choanes, ni de jetage au niveau de ses narines. Les deux yeux sont bien brillants.

A ce stade le véterinaire écarte l'eventualité d'une pneumonie car la tortue ne présente pas de dyspnée et n'est pas en detresse respiratoire.

3) examens complémentaires pratiqués : radiographies qui nous rassurent sur l'état des poumons qui sont bien clairs mais par contre qui mettent en évidence l'accumulation de matières fécales dans le colon, le rectum et le gros intestin.

L'hypothèse d'une cause mécanique est finalement retenue, il s'agit d' une coprostase

Les matières fécales ne s'eliminant pas assez rapidement cela exerce une pression sur les poumons qui s'ecrasent sur la dossiere, le risque majeur de complication est l'occlusion.

Le traitement :

- Antibiotiques
- Inhalations de calyptol
- 1 goutte d'huile de paraffine
- 2 gouttes de sedocol
- 3 à 4 bains tièdes de 20 minutes / jour

Àprès quelques jours de traitement la petite tortue ne "couine" plus et évacue de façon trés regulière ses selles (plusieurs fois par jour au début du traitement). Une radiographie de contrôle doit être pratiquée pour s'assurer que la tortue ait retrouvé un bon transit avant l'hibernation Sleep

Exclamation Premiers secours
Baignez votre tortue dans de l'eau tiède, cela accélère le transit intestinal en attendant de pouvoir consulter rapidement un vétérinaire spécialisé




Prolapsus du colon

Le prolapsus du colon se présente sous forme d'une boule de tissus veiné et rouge sortant du cloaque. Il s'agit du colon qui ressort à cause soit d'une occlusion, rétention d'oeufs ou si le colon est irrité par des parasites.

Exclamation Premiers secours
Surtout ne pas laisser la tortue en présence d'autres congénères qui pourraient tenter de mordre le prolapsus, il faudra mettre la tortue dans un bac hygiénique (substrat sopalin humide) et enduire le prolapsus de vaseline ou graisse à traire pour ne pas qu'il ne se dessèche ou se nécrose. Consulter immédiatement un vétérinaire.


_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny


Dernière édition par Mama le Sam 27 Oct 2012 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance


Féminin Messages: 22131
Date d'inscription: 13/01/2010
Localisation: Suisse

MessageSujet: Re: Les maladies principales chez les tortues   Sam 27 Oct 2012 - 13:30

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 5. Pathologies de l'appareil uro-génital Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Les urines des tortues sont composées de 2 substances, l'une est transparente comme de l'eau et l'autre a une teinte blanchâtre de texture plus onctueuse. Une tortue malade présentera des urines dont la partie blanche peut être granuleuse ou teintée de couleurs anormales allant du vert au brun-rouge.

Urine d'une tortue en bonne santé



Insuffisance rénale

L'insuffisance rénale est une pathologie qui touche beaucoup de tortues en captivité mais est difficile à déceler dans ses stades précoces. Elle résulte d'une deshydratation chronique (mauvaise hygro ambiante, T°C trop hautes, diarrhées), d'une alimentation trop riche en protéines ou oxalates (épinards, oxalis, etc.), une surdose de vitamines (calcinose rénale) et d'infections rénales (parasites, bactéries). Les tortues qui souffrent d'insuffisance rénale sont apathiques, maigres et ont les yeux creux dans leurs orbites, elles peuvent présenter également des pattes arrières oedèmateuses. Les muqueuses buccales et la langue sont décolorées.

À gauche, pattes arrières oedèmateuses chez une jeune E. boettgeri souffrant d'insuffisance rénale. À droite la même tortue guérie après quelques mois.


Exclamation Premiers secours
Une tortue qui présente ces symptômes devra être amenée d'urgence chez un véto compétant qui la mettra sous perfusion et sous antibiothérapie. En attendant vous pouvez toujours la baigner dans un petit volume d'eau tiède mais ces bains ne pourront en aucun cas suffire à faire guérir votre tortue d'une insuffisance rénale.


Parasitisme des voies urinaires

Le parasite des voies urinaires, Hexamita parva, cause de sérieux dommages aux reins si il n'est pas traité à temps. Les urines deviennent visqueuses, prennent une coloration rouge-brunâtre et elles sentent très fortement l'amoniaque. La tortue boit beaucoup et semble apathique.

Exclamation Premiers secours
Il faut en toute urgence amener la tortue chez un vétérinaire et la traiter contre ce parasite. Baignez votre tortue pour qu'elle s'hydrate et maintenez la sur du substrat hygiènique (sopalin) changé tous les jours et si souillé. Si votre tortue urine dans son bain lavez la rapidement et ébouillantez tout matériel de bain, coupelle d'eau pour éviter qu'elle ne se recontamine via ses selles ou ses urines.


Paraphimosis

Le paraphimosis ou prolapsus du pénis est une tuméfaction du pénis que le mâle n'arrive pas à rentrer. Il peut se manifester en période de reproduction. Le pénis si exposé trop longtemps à l'air libre va se nécroser et il est important d'amener tout de suite la tortue chez un vétérinaire compétant

Paraphimosis chez un mâle Terrapene carolina bauri, le pénis est enveloppé d'une gaine de peau morte.



Exclamation Premiers secours
Séparer la tortue de ses congénaires pour éviter qu'elles ne le mordent à cet endroit sensible. La maintenir sur un substrat hygiénique (sopalin humide) et enduire de vaseline le pénis de la tortue en attendant d'aller consulter rapidement un vétérinaire.


Rétention d'oeufs

Les rétentions d'oeufs ou dystocies sont une incapacité de pondre ses oeufs pour une femelle. Elles surviennent avec une plus forte probabilité si les femelles sont mal maintenues, sont en surnombre ou en présence de nombreux mâles ce qui cause un stress important, si elles sont en mauvaise santé, ou souffrent de malformations de la carapace et malformation des oeufs avec forme, taille difficiles à évacuer ainsi qu'une carence en calcium ou diverses infections.

Les signes extérieurs d'une rétention d'oeufs ne sont pas évidents et rarement fiables. Il est cependant conseillé de consulter un vétérinaire si votre tortue a un fort retard de ponte après de nombreux essais et souffre de paralysie des pattes arrières, souffre de problèmes respiratoires (semble "suffoquer") ou pire présente un cloaque dilaté avec parfois prolapsus des oviductes.

Beaucoup de femelles et surtout les plus jeunes et les plus inexpérimentées font beaucoup d'essais pour trouver l'emplacement et le substrat adéquoit pour leur nid. Elles creusent de nombreux trous avant de se décider à pondre. Ne vous inquiétez donc pas si votre tortue ne pond pas immédiatement après avoir creusé son nid, cela peut demander jusqu'à 2 semaines avant qu'elle ne se décide. La plupart des femelles montrent également un tempérament plus nerveux et agressif envers d'autres tortues durant la période de ponte. Elles peuvent aussi refuser de manger ce qui n'est pas forcément un signe de pathologie.

Exclamation Premiers secours
Il faudra consulter rapidement un vétérinaire si votre tortue cherche à pondre mais n'y arrive pas sur une durée anormale (dépassant les 2 semaines). Comme décrit plus haut, déterminer une rétention d'oeufs est généralement difficile pour un novice. Ce n'est que grâce à des radiographies de l'abdomen que vous pourrez être certain que votre tortue est gravide. Si le vétérinaire juge qu'elle fait une rétention d'oeufs il prescrira une série d'injections d'ocytocine combinées à des injections de calcium qui déclencheront chimiquement la ponte. Si cette technique ne porte pas ses fruits dans les 48h il faudra faire une intervention chirurgicale pour extraire les oeufs.



_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny


Dernière édition par Mama le Sam 27 Oct 2012 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance


Féminin Messages: 22131
Date d'inscription: 13/01/2010
Localisation: Suisse

MessageSujet: Re: Les maladies principales chez les tortues   Sam 27 Oct 2012 - 13:30

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 6. Pathologies de la sphère O.R.L Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



Les otites






Les "oreilles" des tortues sont très particulières. Vous trouverez en arrière des yeux et en dessous des tampes deux disques de peau plus souple: leur tympan. Les otites sont des abcès qui se forment dans la cavité en dessous de cette membrane, dans la cavité sub-tympanique. On remarque alors une excroissance d'un ou de chaque côté de la tête. Les otites surviennent généralement à la suite d'une prolifération anormale de bactéries dans la cavité buccale. L'oreille communique avec la cavité buccale par le canal des trompes d'Eustache et ces bactéries colonisent rapidement par ce chemin la cavité sub-tympanique, y prolifèrent, causant un abcès.

Exclamation Premiers secours
Les abcès ne doivent en aucun cas être incisés par vos soins, c'est un geste chirurgical qui doit être réalisé par un spécialiste et surtout accompagné dans la majorité des cas par une cure antibiotique pour éviter un retour de l'infection. De plus les abcès doivent être percés uniquement dès qu'ils sont mûrs.



Les rhinites

("RNS" = "Runny Nose Symdrom" en anglais ou "syndrome du nez qui coule" en français)

Cette pathologie est très fréquente chez les tortues terrestres en Europe et aux USA.
Elle touche 15% des individus sans pneumonie systématiquement associée bien qu'elle en soit l'un des principaux responsables. Elle se rencontre beaucoup plus frequemment chez la tortue mauresque Testudo graeca que chez les tortues d'Hermann Eurotestudo hermanni et Eurotestudo boettgeri.

Il n'est pas évident de distinguer la rhinite simple, purement inflamatoire (corps étranger, substrat poussiéreux ou sec) d' une rhinite infectieuse de type RNS. Les symptômes de RNS sont souvent caractérisés par leur chronicité : un jetage nasale initialement séreux, une anorexie et un amaigrissement.

Le symptome le plus visible chez les tortues atteintent de rhinite est :

Arrow le nez qui coule ou fait des bulles . L'exsudat nasal peut être facilement mis en évidence par pression sous la gorge de la tortue, en tenant la tête avec un doigt sur le crâne et un autre entre les mandibules. La pression qui en resulte fait perler aux narinnes une sécrétion ayant une consistance sereuse (visqueuse transparente) à purulente (jaunâtre et opaque).

La rhinite des chéloniens est une affection "plurifactorielle" qui est provoquée par "une association de malfaiteurs"
( bactéries, virus, champignons, mycoplasmes, chlamidyés) qui agissent de concert pour exercer une action pathogène sur un terrain fragilisé. Il est interessant de noter que peu de différence qualitatives et quantitatives sont observées au niveau de la flore bactérienne, entre les tortues atteintes de rhinite et celles qui sont apparement indemnes.

La rhinite survient généralement chez des tortues affaiblies:

Arrow par des parasites internes

Arrow par des mauvaises conditions de maintenance , températures trop basses, humidité, courant d'air, surpopulation, stress, hygrométrie inadaptée, mauvaises conditions d'hibernation, etc...

Arrow par une hypovitaminose A

Arrow par une infection virale ou mycosique sous jacente


La Testudo graeca est atteinte par une forme spécifique partculièrement contagieuse. La rhinite évolue dans quelques cas vers une mort rapide mais le plus souvent vers la chronicité avec parfois des phases de remission provisoires ou définitives. Il semble qu'une véritable eradication de l'agent pathogène ne soit pas possible .

Outre l'écoulement de sécrétions nasales ou l'appartition de bulles autour des narines, les tortues peuvent aussi souffrir de problèmes occulaires consécutifs (oedème des paupières, conjonctivite, etc.).

On distingue les rhinites à mycoplasme qui se traitent par antibiothérapie, des rhinites herpétiques, dues au virus de l'herpès qui lui se traite beaucoup moins bien et dans ce cas on utilise des antiviraux comme traitement qui pour l'instant n'ont pas montré encore de résultats très conculants hélas.

Rhinite sévère avec sécrétions opaques et visqueuses


Les rechutes sont fréquentes (environ 30% dans un délais de 6 mois à un an) et les animaux atteints restent particulièrement contagieux, probablement à vie, même en l'absence de tout symptôme.

Il faut donc absolument insister sur le grand danger qu'il y a à introduire une nouvelle Testudo graeca dans une population existante, particulièrement lorqu'il n'y a jamais été observé de symptôme de rhinite. Si un animal est sujet à des rhinites à répétitions il faudra l'isoler de tout groupe d'autres tortues afin d'éviter de les contaminer.

Chez les reptiles les infections respiratoires peuvent se compliquer trés vite en septicémie (infection généralisée).

Exclamation Premiers secours

Lors d'une rhinite simple de type alergique, il vous suffira de corriger les paramètres environnementaux inadéquats un milieu sain et sec associé à une température ambiante de 25° à 30° permettent généralement aux tortues de mieux se rétablir.

Si votre tortue présente un écoulement nasal clair vous pouvez tenter de traiter un début de rhinite avec des inhalations. Vous trouverez en pharmacie du Perubore (pastilles à dissoudre dans de l'eau bouillante) ou de Calyptol. Pour réaliser un caisson d'inhalation il vous faudra un grand bac ou caisse que vous séparerez en 2 compartiments. La séparation doit être suffisamment robuste et haute pour ne pas que la tortue puisse passer d'un compartiment à un autre. Dans un compartiment vous placerez la tortue sur un petit linge, dans l'autre un bol d'eau bouillante avec une pastille de Pérubore. Fermez le couverce du bac et laisser la tortue faire ses inhalations durant 15-20min. Ce procédé est à répéter 2 fois par jour sur 3 jours. Si au bout des 3 jours ou si les symptomes empirent il faut impérativement consulter un vétérinaire qui prescrira un traitement plus efficace souvent à base d'antibiotiques. Les aerosols d'antibiotiques et d'anti- inflammatoires stéroîdiens sont parfois utiles en complément, particulièrement pour les jeunes individus lorsque des symptômes de pneumonie sont observés.


Séances d'aérosols pour petites Testudo graeca rhiniteuses




L'herpès virose

Le virus de l'herpès est probablement un des virus les plus virulent chez les tortues et peut causer en quelques jours le décès de tout un cheptel de tortues. Sa manifestation épidémique rapide et extrêment meurtrière doit donc pousser à la prudence chaque éleveur acquérant un nouvel animal et respecter les règles de quarantaine. On retrouve ce virus principalement chez la tortue mauresque (Testudo graeca) mais des cas d'herpès virose ont été observés chez d'autres espèces terrestres (Eurotestudo hermanni, Agrionemys horsfieldii, Testudo marginata, Testudo ibera, etc.). Son mode de transmission passe par les sécrétions et les déjections d'un animal contaminé.

Les signes cliniques de l'herpès virose sont principalement une association "stomatite-rhinite" avec écoulement nasal et apparition de plaques purulentes dans la gueule et parfois jusque dans le pharynx. Une conjonctivite peut être associée et les animaux sont léthargiques, anorexiques et respirent bruyamment.

Aspect de la cavité buccale chez une femelle Testudo graeca décédée d'herpès virose


Exclamation Premiers secours

Considérant le caractère fulgurant et épidémique de cette maladie il n'y a aucun premier secour à effectuer si ce n'est séparer s'il est encore temps les animaux présentant les symptomes de l'herpès des animaux sains. Les tortues malades devront être amenées d'urgence chez un vétérinaire pour un examen et la prescription d'un anti-viral approprié. Les antibiotiques n'ont aucun effet sur l'herpès.

La détection de l'herpès peut se faire par analyse d'un prélèvement de mucus buccal ou nasal chez un animal malade. Certaines tortues sont des porteuses saines du virus, elles ne présentent donc pas les symptomes de maladie mais peuvent contaminer d'autres tortues à leur contact. Parfois la maladie est également en latence et nécessite un abaissement des défenses immunitaires de la tortue pour se manifester. Ce qui implique donc que beaucoup d'essais de dépistages ne révèlent pas forcément la maladie même si le virus est bien présent.




Stomatites et glossites

Les stomatites et glossites sont des infections bactériennes de la cavité buccale, la langue et/ou les muqueuses buccales présentent des abcès ou chancres de couleur jaunâtre à noir. La tortue refuse de s'alimenter lorsque ces infections deviennent si importantes qu'elle n'arrve plus à avaler de la nourriture.

Décoloration des muqueuses buccales et chancres jaunâtres sur la langue


Exclamation Premiers secours
Il faut de toute façon aller consulter un vétérinaire qui prescrira un traitement antibiotique adapté. On peut également traiter les abcès avec un antiseptique local. Demandez de l'Hibitane 5% à votre pharmacien. Vous imbiberez d'eau un coton tige sur lequel vous déposerez 1-2 gouttes d'hibitane. Pour ouvrir la gueule de votre tortue le mieux est de la tenir fermement de profil entre vos genoux et de faire levier avec un objet plat et souple entre les 2 mâchoires. Faites très attention à ne pas blesser votre tortue! Vous ferez ensuite "rouler" le coton-tige dans la cavité buccale de votre tortue en passant bien sur les lésions. Ce traitement est à répéter entre 2-3 fois par jour jusqu'à amélioration.





_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny


Dernière édition par Mama le Sam 27 Oct 2012 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance


Féminin Messages: 22131
Date d'inscription: 13/01/2010
Localisation: Suisse

MessageSujet: Re: Les maladies principales chez les tortues   Sam 27 Oct 2012 - 13:31

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 7. Pathologies pulmonaires Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



Les Pneumonies

Les affections pulmonaires peuvent avoir diverses origines. Qu'elles soient parasitaires (larves de ver migrant et perçant les poumons), bactériennes, fongiques ou virales le pronostic est souvent très sombre et les chances de survie faibles. Si votre tortue respire avec la gueule ouverte, salive de façon anormale et pousse des "cris" de détresse en faisant des appels d'airs et en exagérant ses mouvements avec les pattes avant pour comprimer ses poumons, il faut tout de suite aller consulter un vétérinaire, au plus vite car chaque minute compte.

Suffocation et salivation anormale


Exclamation Premiers secours
Gardez votre tortue au chaud et amenez la rapidement chez le véto. Si cette tortue a été en contact avec d'autres tortues il faudra les isoler et surveiller leur comprotement et les faire osculter par un vétérinaire pour prévenir l'apparition des mêmes symptomes chez elles.





_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny


Dernière édition par Mama le Sam 27 Oct 2012 - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance


Féminin Messages: 22131
Date d'inscription: 13/01/2010
Localisation: Suisse

MessageSujet: Re: Les maladies principales chez les tortues   Sam 27 Oct 2012 - 13:31

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 8. Pathologies oculaires Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



Affection des paupières

Les paupières ont un aspect décoloré et sont gonflées, ne permettant pas à l'oeil de s'ouvrir ou alors très faiblement. Ce problème survient généralement si la tortue est maintenue sur un substrat inadapté (poussiéreux, sec, sablonneux et irritant).



Exclamation Premiers secours
Donner à votre tortue un petit bain tiède avec une infusion de camomille ou de thé noir, ces infusions ont la propriété d'apaiser les irritations occulaires et la tortue pourra se baigner et se laver elle même ses yeux dans ce bain. Si cela persiste il faudra consulter un vétérinaire et voir si il ne s'agit pas d'une infection bactérienne plus importante.



Les conjonctivites

Les conjonctivites sont d'origines virales, bactériennes ou dûes à un corps étranger. Il y a formation de pus qui recouvre l'oeil. Le vétérinaire prescrira une crème antibiotique s'il s'agit d'une infection bactérienne ou une crème antivirale si la conjonctivite est due à l'herpès.

Jeune E. boettgeri présentant une conjonctivite d'origine bactérienne sur la photo de gauche, à droite la même tortue guérie et ayant bénéficié d'un été en extérieur



Exclamation Premiers secours
Comme pour les affections des paupières vous pouvez soulager vos tortues en les baignant dans une infusion de camomille ou de thé noir. Mais ce traitement ne parviendra pas à soigner vos tortues dans le cas d'une conjonctivite.



Les kératites

Les kératites sont une attaque de la cornée par des bactéries pouvant mener jusqu'à la cécité et à la dessication du globe occulaire. L'oeil se trouble et devient opaque.

Exclamation Premiers secours
Vous pouvez laver 3-4 fois par jour les yeux en appliquant des collyres ou larmes artificielles (Euphrasia, Regefluid, Ocrygel). Un vétérinaire vous prescrira un traitement antibiotique si le cas est déjà sévère.


L'hypopion

L'hypopion n'est pas une maladie en soi mais plutôt un signe extérieur d'une maladie ou intoxication. L'hypopion est une précipitation de pus dans la partie inférieur de l'oeil sous forme d'une demi-lune. Soit il peut se manifester lors de conjonctivites avancées, où l'infection se situe au niveau de l'oeil qui est tuméfié, larmoyant, voir purulent. Mais dans d'autres cas ce symptôme peut également survenir après une intoxication alimentaire ou lorsque la tortue héberge des bactéries nocives qui produisent des toxines. Ces toxines font réagir le système immunitaire de la tortue, la production de globules blancs est augmentée et une précipitation de pus stérile se dépose dans la partie inférieur de l'oeil. Dans ce cas de figure l'infection n'est pas forcément dans la région de l'oeil et la tortue ne présente pas d'autres signes de pathologies oculaires.

Cas d'hypopion sur une jeune tortue léopard (Stigmochelys pardalis babcocki)



Et lente résorption après traitement antibiotique



Exclamation Premiers secours
Prendre rapidement rendez-vous avec votre vétérinaire spécialisé en reptiles et en cas de suspection d'intoxication alimentaire en parler à votre vétérinaire et amener l'aliment concerné.

_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
 

Les maladies principales chez les tortues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Description des principales lignes
» Maladies des oiseaux
» maladies des dindons et pintades
» Chez Caroline
» Chez Pitchou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tortues du Monde ::  :: -