Forum regroupant tous les passionnés de tortues. Partage d'expériences et de conseils sur les tortues terrestres, palustres et aquatiques.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'HIBERNATION: Exemples pratiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
avatar

Féminin Messages : 23166
Date d'inscription : 13/01/2010
Localisation : Suisse

MessageSujet: L'HIBERNATION: Exemples pratiques   Dim 12 Déc 2010 - 15:39

Pour bien organiser l'hibernation de nos chères tortues, rien de mieux que quelques exemples pratiques. Voici donc un compte rendu très détaillé et instructif réalisé par Lacsap dont vous pourrez vous inspirer.

Lacsap a écrit:
Voici un petit post pour vous présenter les protections hivernales des enclos et abri de nos boettgeri ainsi que des tableaux et graphiques des températures enregistrées: maxima, minima et températures dans les enclos/abri/caissons d'hibernation.

Enclos 1 (Enclos en deux partie: une deuxième partie a été rajoutée en février 2010):
Jeunes de 2006, 2009 et 2010.

Partie 1 (où se trouve tous les jeunes sauf peut-être un jeune de 2010):

Avec bordure en bois et une serre inoccupée en hiver (superficie totale de 2m2).
20 cm de paille (en débordant largement) a été ajouté au-dessus des emplacements occupés par des jeunes.
Le reste de la surface est recouvert de 10 cm de feuilles mortes (il reste donc une "couche d'air" de +/- 10cm).
Du polystyrène a été placé en périphérie à l'intérieur.
La partie supérieure est recouverte de plaques de polystyrène de 20mm d'épaisseur, d'une quadruple épaisseur de voile d'hivernage et d'une plaque ondulée en plastique.
Le voile d'hivernage recouvre en partie la serre.

Partie 2 (où pourrait se trouver un jeune de 2010):

Avec bordure en bois (superficie de 2m2).
Toute la surface est recouverte de 10 cm de feuilles mortes (il reste donc une "couche d'air" de +/- 10cm).
Du polystyrène a été placé en périphérie à l'intérieur.
La partie supérieure est recouverte de plaques de polystyrène de 20mm d'épaisseur, d'une quadruple épaisseur de voile d'hivernage et de feuille plastique pour la pluie.
Aucune certitude sur l'endroit exact où sont enterrés tous les jeunes.

Quelques photos:
En conditions normales ...



Couche après couche ...









Avec la neige ...



Sondes
Dans cet enclos, deux relevés sont effectués dans la partie 1:
- un à hauteur de la couche d'air (sous les voiles et les plaques de polystyrène)
- un sous les feuilles à un centimètre de profondeur.

Enclos 2:
Jeunes de 2006, 2007 et 2009.

Enclos avec bordure en bois (superficie de +/- 6m2).
15 cm de paille (en débordant largement) a été ajouté au-dessus des emplacements occupés par des jeunes.
Le reste de la surface est recouvert de 10 à 15 cm de feuilles mortes (il reste donc une "couche d'air" de +/- 10cm).
La partie supérieure est recouverte d'une triple épaisseur de voile d'hivernage.
Cet enclos est moins bien isolé mais il se situe dans un endroit moins exposé.

Photos de 2009:


Sonde:

Un relevé effectué pour cet enclos sous les feuilles à un centimètre de profondeur.

Abri du mâle

Abri en béton. Le mâle est enterré à l'entrée de l'abri à +/- 5cm de profondeur (sommet de la dossière).
L'abri est rempli de paille.
L'arrière, le coté gauche et le dessue sont abrités avec du polystyrène
Une feuille de plastique obstrue l'entrée et une partie du toit.
Le tout est recouvert au besoin d'une bâche en toile par grand froid.

Les photos sans neige et avec:





Sonde:

Un relevé effectué pour cet enclos juste sous la paille en surface de la terre.

Tableau des relevés et graphique pour les enclos, 1, 2 et l'abri du mâle présentés ci-dessus:

A noter que pour l'enclos 1 avec le placement de deux sondes à des niveaux de protections différentes, on peut comparer l' efficacité de ces protections:

Arrow une triple ou quadruple épaisseur de voile d'hivernage offre déjà une très bonne protection (comparaison colonne "Minima" et "Enclos 1 Sous voile" [c'est-à-dire la couche d'air laissée volontairement])

Arrow avec une couche supplémentaire de 10 à 15 cm de feuilles mortes ou de paille, le froid est bien arrêté.





Jeunes de septembre 2010 en caisson

Caisson réalisé à l'aide d'un bac pliable en plastique, isolé sur le pourtour et le dessous de polystyrène. Une caisse à vin, divisée en trois, se trouve au milieu avec 16cm de terres meubles.
Ce caisson est placé dans une caisse en carton dont le fond est isolé ainsi que les petits cotés avec du polystyrène tandis que les grands cotés sont isolés avec du carton en triple épaisseur.
Deux tasseaux de bois sont posés sur le caisson afin de garder une couche d'air entre la terre et un tissu en triple épaisseur. Au-dessus de celui-ci sont posées une plaque de polystyrène de 20mm d'épaisseur, une plaque de styrodur de polystyrène de 30mm d'épaisseur et un morceau de carton. La caisse est fermée et recouverte de couvertures avec une sonde posée en surface de la terre.

Quelques photos des caissons:















Sondes

Un relevé est pris en surface du caisson (puisque deux jeunes ne s'enterrent pas) et un relevé dans le local où est placé le caisson soit une remise soit une cave (en fonction du froid).

Tableau des relevés et graphique pour le caisson présenté ci-dessus et le lieu où il est placé:

Du 28 novembre 2010 au 05 décembre 2010, le caisson a été descendu à la cave vu que l'on rentrait dans une période de plusieurs jours sans dégel et qu'en fin de journée la température du caisson est passée de 1° à 0,5°.
Dans la partie supérieure du graphique (ligne des 17°, 18° et 19°) apparaissent des points: ceux-ci correspondent aux journées où de l'activité a été observée chez les jeunes. Par activité entendre petit déplacement sur place en général et toujours avec les yeux fermés sauf pour le jeune 1 qui le 04 décembre 2010 a décidé de s'enterrer. Les deux autres jeunes sont toujours en surface et le jeune 3 a encore bougé aujourd'hui.

Le tout étant de jongler avec les températures qui risquent d'être trop froides dans la remise et trop chaudes dans le cave scratch scratch scratch





Pour notre femelle

La femelle est enterrée à +/-20cm de profondeur (sommet de la dossière).
Une couche de paille de 10 à 15 cm a été ajoutée.
Une quadruple épaisseur de voile d'hivernage et un sac en plastique recouvre la paille.
Une feuille de plastique sur un morceau de clotûre fait office de "toit".
Nous effectuons des relevés uniquement par grands froids.

Photo sous la neige:




L'abri du mâle



L'enclos 1



L'enclos 2



Et une telle couche de neige est bénéfique. Vous pouvez constater dans le tableau ci-dessous ainsi que sur le graphique où sont reprises les températures des enclos extérieurs et du mâle que depuis le 16 décembre 2010 les températures restent stables et varient au maximum de 1°C.





Dans le caisson, tout le monde a daigné s'enterrer. Les deux derniers vers le 17 décembre 2010 et depuis plus de mouvement ... good, good, il était temps.



Dernière volée de relevés de températures pour cet hiver vu que la fin de l'hibernation approche ... Les relevés ci-après couvrent la période du 30 janvier 2011 au 13 mars 2011.

Dans les enclos extérieurs

Il y a encore eu une période de gel fin janvier - début février sans dégel diurne et une période de gel nocturne début mars.





Pour le caisson

Durant la période du 30 janvier 2011 au 02 février 2011, il a encore été nécessaire de descendre le caisson à la cave vu qu'il n'y avait pas de dégel en journée et que dans la remise où se trouvait le caisson, il gelait en permanence. Ce qui n'a pas été le cas lors des gelées de début mars vu que les températures diurnes étaient positives.





Petit bonus graphique, à vot'bon coeur M'sieur, Dame Laughing Laughing Laughing

Dans le graphique ci-dessous, j'ai isolé les deux enclos extérieurs, l'abri extérieur du mâle ainsi que le caisson avec les trois jeunes de 2010 du 25 novembre 2010 (première gelée) au 08 mars 2011 (dernière gelée). Pour rappel: la description de chacun est en début de post.

Ceci permet de voir le rôle important de l'isolation.

D'un point de vue isolation

Arrow l'enclos 1 (courbe bleue dans le graphique ci-dessous) était le mieux isolé. Cela se traduit par une courbe assez rectiligne avec des températures oscillant entre 2° et 7° soit un écart maximal de 5°.

Arrow l'enclos 2 (courbe orange dans le graphique ci-dessous) était un peu moins bien isolé, entre autres pas de polystyrène en périphérie et sur la partie supérieure. Cela se traduit par une courbe un peu moins rectiligne que pour l'enclos 1 avec des températures oscillant entre 1° et 8,5° soit un écart maximal de 7,5°. Mais la courbe reste assez proche de l'enclos 1.

Arrow l'abri du male (courbe verte dans le graphique ci-dessous) était nettement moins isolé que les deux enclos. En gros, la courbe suit les courbes des enclos 1 et 2 mais durant les périodes froides il y a en permanence un écart de 2° à 3°. Dans cet abri, les températures ont oscillé entre -1° et 7° soit un écart maximal de 8°.

Arrow le caisson (courbe rouge dans le graphique ci-dessous): la courbe est nettement plus cassée et les périodes où il a du être descendu à la cave sont franchement marquées car il y a une hausse de températures. Les températures ont donc été moins uniformes oscillant entre 0° et 10,5° soit un écart maximal de 10,5° (qui aurait pu être encore plus important si nous avions manqué de vigilance). A noter que ce caisson était pas mal isolé (voir début de post).



Petite conclusion (tout du moins dans notre cas et notre situation, ceci n'implique pas que ces conclusions s'appliquent à tous et toutes, chaque cas pouvant être différent):

Arrow l'idéal pour nous sont des abris extérieurs correctement isolés et correctement surveillés

Arrow vu le gel pouvant atteindre la remise dans lequel est stocké le caisson, la solution du caisson même bien isolé n'est pas idéal (mais à défaut de grives ...) et la vigilance doit certainement être redoublée en période de gel.

Conclusion un peu plus général

Le choix de l'endroit où sera stocké le caisson est aussi primordial que l'attention portée à l'isolation de celui-ci. Ne pas négliger cet aspect des choses Vieux Sage .



_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
avatar

Féminin Messages : 23166
Date d'inscription : 13/01/2010
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'HIBERNATION: Exemples pratiques   Sam 18 Fév 2012 - 10:50

Hiver 2011-2012, nouveau compte rendu par Lacsap pour cet hiver polaire qui nous a causé quelques frayeurs de part la longue période de gel profond des mois de janvier-février 2012 sous la neige

Lacsap a écrit:

Comme les années précédentes nous avons effectué quelques relevés de températures. Les protections mises en place cette année 2012 sont similaires aux années précédentes. Donc pour le détail, vous pouvez vous référer au post ci-avant et aux quelques photos se trouvant un peu plus bas.

Cette année, les relevés ont été effectués pendant les périodes froides c’est-à-dire quand les minima approchaient les 0° et en -dessous. Pour nous: du 14 au 18 janvier 2012 et du 29 janvier au 13 février 2012.
L’an passé, à la mi-février, nous avions eu 43 nuits avec des températures négatives à partir du 25 novembre avec beaucoup de neige et la plus longue période de gel continu avait duré 7 jours.

Cette année, il y a eu moins de nuits avec températures négatives MAIS:
Arrow une période de gel continue tant nocturne que diurne de ± 15 jours (record en Belgique depuis 70 ans)
Arrow des températures nocturnes nettement plus basses: -17° (contre -8,5° l’an passé et -13,5° il y a deux ans)
Arrow beaucoup plus de vent froid durant ces périodes sans dégel accentuant la sensation de froid (les températures ressenties atteignant les -20°) et permettant à l’air froid de s’infiltrer partout dans nos maisons et donc dans nos parcs
Arrow peu de neige et donc peu d’isolation naturelle.

Quelques différences concernant l’hibernation de nos tortues et les relevés effectués par rapport aux années précédentes:
Cette années, toutes les tortues ont hiberné en extérieur y compris les jeunes nés en 2011.

Les relevés de températures ont été effectués dans un seul parc mais les sondes étaient placées à trois endroits différents et à des niveaux différents y compris dans une serre (voir photo):
Arrow une sonde en surface sous les feuilles contre la paroi et du coté le plus exposé du parc
Arrow une sonde enterrée sous 3 cm de terre et les différentes couches de protection, à ± 15cm des parois
Arrow une sonde en surface sous les feuilles dans la serre, à ± 10cm des parois.

Petite précision concernant la serre: nous ne sommes pas partisans de l’hibernation en serre. Mais cette année, nous avons été pris de court par un jeune de 2011. En effet, plusieurs jeunes de 2011 se sont enterrés très tôt dans la serre avant sa condamnation habituelle suite à une chute des températures. Tous sauf un sont remontés par après et ont été replacés dans le parc. Pour le jeune restant: soit il s’est enterré profondément et n’a pas ressenti la remontée des températures dans ce cas, il est peut être encore vivant; soit il s’est enterré trop tôt et était trop faible pour remonter. Dans ce cas, on peut craindre un décès. N’étant sûr de rien, nous avons considéré qu’il était vivant, avons mis une protection similaire au parc en place dans la serre et effectué les relevés de température.

Quelques photos du parc concerné:











Ci-dessous les relevés et graphiques correspondant:

Période du 14 au 18 janvier 2012:





Période du 29 janvier au 13 février 2012:





Sur ce graphique et sur la ligne des 14°, un point blanc signifie que le vent a beaucoup soufflé le jour correspondant et bien souvent, on peut voir que la ligne verte correspondante à la sonde la plus exposée (non enterrée, juste posée sous les feuilles) est influencée et des baisses sont visibles.

Deux points importants sur ces températures négatives en surface sous les feuilles :
Arrow de jour, les températures relevées par cette sonde sont toujours remontées au-dessus de 0° (oscillant de 0,2° à 0,8°) durant cette période de gel continue.
Arrow bien que les températures étaient négatives, la terre est restée friable et ne formait pas une croûte dure … constatation faite suite à une panne et à un changement de sonde ( … ça tombe toujours en panne quand il faut pas).

_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
L'HIBERNATION: Exemples pratiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'HIBERNATION: Exemples pratiques
» Sos hibernation !
» Hibernation, hivernation et hivernage
» Exemples de bassins extérieurs pour aquatiques
» conseil hibernation couple herman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tortues du Monde :: LES TORTUES TERRESTRES MEDITERRANEENNES & D'ASIE CENTRALE :: Maintenance et élevage :: Hibernation-
Sauter vers: