Forum regroupant tous les passionnés de tortues. Partage d'expériences et de conseils sur les tortues terrestres, palustres et aquatiques.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'hibernation en caisson ou en frigo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sylve



Féminin Age : 46
Date de naissance : 29/05/1970
Messages : 4981
Date d'inscription : 14/01/2010
Localisation : sud de la France

MessageSujet: L'hibernation en caisson ou en frigo   Mer 24 Fév 2010 - 20:51


L 'HIBERNATION EN CAISSON



Les situations qui nécessitent une hibernation en caisson:


  • Dans des régions où le froid hivernal est très important et où le sol gèle sur de longues périodes.
  • Pour des animaux qui ont été malades et qu'on veut pouvoir surveiller.
  • Pour des juvéniles de faible poids dont on veut écourter l'hibernation.
  • Pour des espèces qui craignent beaucoup les excès d'humidité.


Mode d'emploi:


  • Trouver un endroit où la température est comprise entre 3 et 8° (au delà le métabolisme du foie reste fonctionnel). Pour certaines espèces comme la tortue des steppes (A. horsfieldii) les températures devront être même plus basses (2-4°C)
  • Trouver une caisse en bois, une malle en bois suivant la taille et le nombre de tortues (le bois est meilleur isolant que le plastique même si celui ci peut être utilisé).
  • Utiliser une caisse par tortue ou mettre dans le cas contraire des séparations (si risque de maladie, complications durant l'hibernation, toutes les tortues ne seront donc pas contaminées ou mises en danger).
  • La caisse doit être suffisamment spacieuse (H. Vetter recommence une hauteur de trois fois la longueur de la tortue avec une surface égale a quatre fois la longueur du plastron).
  • Mettre des billes d'argile (précédemment trempées dans l'eau)  au fond pour garantir une bonne hygrométrie.
  • Remplir la caisse de terre végétale sans engrais, terre de jardin, éviter la terre de bruyère trop acide qui pourrait provoquer des problèmes de peau aux tortues ou la tourbe. La hauteur du substrat doit être égale a deux fois la longueur du plastron de la tortue.
  • Mouiller légèrement la terre (une hygrométrie de 80% est idéale, 60% pour des animaux craignant les excès d'humidité (T .graeca, T .marginata, A. horsfieldii...)
    Il est possible de rajouter si l'hygrométrie n'est pas satisfaisante, des éponges humides accrochées aux parois (hors de portée des tortues).
    Il est recommandé d'étalonner vos instruments de mesure (thermomètres et hygromètres) en les comparant à d'autres (erreur de mesure possible).
  • Prévoir un couvercle grillagé qui protégera les tortues des prédateurs ou d'une fuite éventuelle.
  • Recouvrir le tout de feuilles de noyer séchées (anti parasitaires et dont l'odeur éloigne les rongeurs), de paille ou de divers débris végétaux broyés et secs (bon isolant).


Procédure de mise en hibernation :


  • Maintenir les animaux lors de la saison automnale dans leur enclos extérieur, dans leur cabane ou leur serre, en général jusqu'à la mi octobre, début novembre mais suivant les régions cela peut être plus tard.
  • Rentrer la tortue et la mettre dans son caisson  lorsqu'elle dort bien (lorsqu'elle ne sort plus et ne mange plus depuis au moins deux semaines).
  • Poser la tortue sur la terre et mettre le substrat végétal au dessus, elle s'enterrera si elle le souhaite. Un animal qui ne cherche pas à dormir malgré les températures basses doit être surveillé voire examiné par un vétérinaire, car il est possible qu'elle ait une pathologie sous subjacente à sa difficulté d'endormissement.
  • Il est recommandé de peser l'animal lorsqu'on fait cette manipulation, puisqu'on le dérangera ainsi qu'une seule fois. Ce poids sera le poids de référence avant l'hibernation. Une tortue ne doit pas perdre plus de 10% de son poids en hibernant .
  • Vérifier régulièrement que l'animal ne s'est pas réveillé et que le substrat d'hibernation reste suffisamment humide. S'il est trop sec, l'animal risque de se déshydrater (surveiller plus particulièrement l'hibernation des juvéniles). On peut pulvériser le substrat s'il manque de l'hygrométrie. Attention cependant aux excès pour les animaux sensible à l'humidité (risque de rhinite ou pneumonie) et au risque de pourrissement des différents substrats végétaux qui peuvent occasionner des ulcères de la peau et de la carapace. Evitez de trop manipuler une tortue en hibernation, même dans un état léthargique elles restent sensibles à ce genre de procédé stressant et pouvant perturber leur sommeil.


Exemples de caissons d'hibernation:




Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance


Féminin Messages : 23166
Date d'inscription : 13/01/2010
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: L'hibernation en caisson ou en frigo   Sam 29 Sep 2012 - 11:38

L'HIBERNATION EN FRIGO


Parfois, lorsque les conditions d'hibernation en extérieur ou en cave ne sont pas adéquates, il est possible d'utiliser la méthode du frigo. David02300 nous propose ici une marche à suivre détaillée de cette méthode avec toutes les précautions à prendre lors de sa mise en place. Wink
























_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
L'hibernation en caisson ou en frigo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'hibernation en caisson ou en frigo
» Hibernation en caisson
» Hibernation en chambre froide? Qu'en pensez-vous?
» L'hibernation en caisson, finit pour Ciboulette [pour l'instant !]
» renseignement sur Marginata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tortues du Monde :: LES TORTUES TERRESTRES MEDITERRANEENNES & D'ASIE CENTRALE :: Maintenance et élevage :: Hibernation-
Sauter vers: