Forum regroupant tous les passionnés de tortues. Partage d'expériences et de conseils sur les tortues terrestres, palustres et aquatiques.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 14:06


Bonjour.

Qui pourrait me confirmer quelle est la durée de vie moyenne (ou maximum) des parasites internes des tortues à l'air libre en milieu extérieur sur la terre & les végétaux ?

. oxyures
(oeufs et vers adultes)

. protozoaires ciliés Balantidium sp

. flagellés Trichomonadida


Un grand merci d'avance pour vos réponses. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 15:14

Bonjour, Palomazee,

Je ne crois pas que les oxyures puissent vivre hors de l'intestin, mais les oeufs, oui, et ce pendant plusieurs semaines.
http://domitille.com/bblivret/oxyures.htm

Je vais suivre avec grand intérêt les réponses qui seront apportées ici.



Revenir en haut Aller en bas
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 15:20


Merci pour ce lien Rosita.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 15:28

Je t'en prie, Palomazee.

Je ne sais pas si cela te servira pour les tortues... Les oxyures sont-ils les mêmes, je le pense, sans en être certaine...


J'ai trouvé aussi un document sur les ascaris : "Les œufs du ver blanc (Ascaris) ont une paroi épaisse et sont très résistant à la chaleur, le dessèchement et des désinfectants. Ils peuvent survivre jusqu’à 5 ans en dehors du porc dans des surfaces rugueuses. Les larves des œufs absorbés passent du foie au poumon, où ils provoquent une pneumonie qu’y n’est pas traitable avec des antibiotiques. Dans le foie ils produisent des taches blanches, appelées taches de lait (white spots, milk spots) qui sont encore visibles à la chaîne d’abatage 6 semaines après leur apparition (scores de foie). "

http://www.livestock.bayer.be/SCAHABLX/problems_befr.nsf/CMSSubjectByID/NNEK-5SLBGG?OpenDocument
Revenir en haut Aller en bas
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 15:52


J'ai fait un stage samedi dernier et un Docteur en biologie nous a confirmé que les parasites internes des tortues étaient spécifiques aux tortues.

Il a même remis en doute les cas de salmonelloses transmis par les tortues, qui seraient selon lui des diagnostics non fondés suite à quelques cas d'hospitalisation signalés aux USA avec pour point commun la présence de reptiles dans le foyer. Mais scientifiquement aucune preuve ne serait venue confirmer ces hypthèses de contamination croisée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 16:51

C'est bien possible : les américains ont la terreur des bactéries ! Wink

Il n'y a qu'à voir ce qu'on pense outre atlantique de certains de nos fromages (Maroilles, Epoisses, Munster, etc...) ! Merdum

Cela dit, penses-tu que la durée de vie à l'extérieur est très différente selon qu'il s'agît d'oxyures humains, ou d'oxyures de tortues ?

Revenir en haut Aller en bas
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 16:58


Sincèrement je n'en sais absolument rien !

En fait je suis plus inquiète pour les protozoaires que pour les vers oxyures,
peut être parce qu'on ne peut pas les voir à l'oeil nu.
Revenir en haut Aller en bas
LVAT
Modérateur Eurotestudo et Exotiques
Modérateur Eurotestudo et Exotiques
avatar

Masculin Age : 26
Date de naissance : 16/01/1991
Messages : 10090
Date d'inscription : 23/02/2010
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 17:00

Dans les deux cas ca se soigne plutot bien....

Les protozoaires ne survivent pas en extérieurs... Meurent très vites...

Mon Carlo en avait, le véto m'a dit que ce n'était pas la peine de le mettre en quarantaine pendant le traitement...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tortues-du-monde.net/forum.htm
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 17:05


C'est le Dr S. qui t'avait donné ces infos ?

Te souviens-tu du type de protozaoaires hébergés par ton Carlo ?
Revenir en haut Aller en bas
LVAT
Modérateur Eurotestudo et Exotiques
Modérateur Eurotestudo et Exotiques
avatar

Masculin Age : 26
Date de naissance : 16/01/1991
Messages : 10090
Date d'inscription : 23/02/2010
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 17:06

Oui
C'était des flagélés... Après j'en sais pas plus...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tortues-du-monde.net/forum.htm
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 17:07


Merci LVAT.
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
avatar

Féminin Messages : 23166
Date d'inscription : 13/01/2010
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 19:06

Mon véto dit qu'en général 1 bon hiver vient à bout de la majorité des parasites dans les enclos, mais avec les ascaris par contre cela peut prendre plusieurs années. J'ai également en mémoire le chiffre de 4-5 ans!! Bah

Mais les ascaris ne pondent pas d'oeufs qui sont directement infectieux, il faut compter 2-3 semaines à quelques mois (suivant la qualité du sol, l'éxposition, l'hygrométrie) pour qu'ils s'embryonnent et deviennent donc infectieux.

Pour les oxyures la durée de survie des oeufs serait apparemment plus courte que pour les ascaris, mais les oeufs d'oxyures sont plus nombreux dans les selles donc la tortue se recontamine très rapidement si elle n'est pas isolée lorsqu'elle est traitée.

Pour la majorité des protozoaires si exposés aux UV ils meurent rapidement, mais dans les coupelles d'eau, les recoins humides ils peuvent résister plus longtemps. Je ne connais par contre pas de données exactes surtout qu'il y a de très nombreux types de protozoaires qui habitent le tube digestif de nos tortues. Mais seule une minorité est infectieuse si la tortue est en bonne santé Wink La plupart sont commensaux.

_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 19:10


Merci Mama. Smile


En fait les protozoaires qui m'intéressent plus particulièrement sont :

. protozoaires ciliés Balantidium sp

. flagellés Trichomonadida



Que penses-tu de leur dangerosité pour la santé des tortues et de leur résistance respective ?
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
avatar

Féminin Messages : 23166
Date d'inscription : 13/01/2010
Localisation : Suisse

MessageSujet: >   Mer 30 Mar 2011 - 21:02

Voici une chose intéressante que j'ai pu lire en faisant quelques recherches sur un site très bien, mais en anglais, sur les tortues:

http://www.tortoisetrust.org/articles/proto.html

Je vous fais la traduction:

Généralités:

Chez les tortues, on détecte fréquemment des protozoaires flagellés et ciliés. Dans la plupart des cas, ils ne causent à leur hôte que peu ou pas de mal. De temps en temps, cependant, leur population atteint des proportions pathogènes et si cela se produit les conséquences peuvent être graves, allant d'une forte diarrhée causant une deshydratation (impliquant un risque de dommage rénal) à une sévère irritation de la parois intestinale et, dans les cas chroniques, à une perte complète de toute la flore digestive normale du tube digestif des tortues. Lorsque cela se produit, l'animal continue de se nourrir de son propre chef mais souffre cependant d'inanition puisque qu'il est dans l'incapacité de digérer et métaboliser la nourriture consommée.


Organismes flagellés:

Les organismes les plus couramment rencontrés sont les flagellés de l'ordre des Trichomonadida. Nous les avons recensés fréquemment chez Testudo graeca, Kinixys homeana, Kinixys belliana , Geochelone pardalis, Manouria (Geochelone) emys, Malacochersus tornieri, Testudo kleinmanni, Agrionemys horsfieldi, Geochelone elegans, Testudo marginata et Chelonoidis carbonaria. Bien que nous les avons vu chez Testudo hermanni ils ne semblent pas être aussi communs (ou pathogènes) comme ils peuvent l'être chez les T.graeca. Dans les collections d'individus captifs ils peuvent facilement atteindre des proportions épidémiques car ils se répandent extrêmement facilement lors de simples manipulations et si les règles d'hygiène sont insuffisantes. Les symptômes d'infections liées à des flagellés incluent un faible appétit, de la diarrhée, une deshydratation, et (dans les stades avancés) le passage de grandes quantités de nourriture non digérée. Un examen coproscopique révèlera au microscope de petits organismes très mobiles. Parfois plusieurs échantillons successifs sont nécessaires pour révéler la présence de ces organismes car il arrive que des individus infestés présentent occasionnellement des échantillons normaux. (Note de Mama: C'est comme pour tous les parasites, il y a une phase d'infestation, production d'oeufs ou dissémination, et une phase de développement où il arrive que les parasites ne sont pas visibles dans les selles (stade adulte, latent, etc...))

Les échantillons peuvent être préparés pour un examen microscopique selon différentes façons, mais le plus facile et le plus rapide est de faire une dilution avec examen direct (utile lorsque des échantillons d'urines doivent être examinés) et une suspension saline, plus appropriée pour de la matière fécale.

Un microscope à forte résolution n'est pas forcément nécessaire et de très bons résultats dans cette application peuvent être obtenus par des instruments de coût modestes.

Si un traitement est nécessaire on administre généralement par voie orale du Metronidazol ('Flagyl', May & Baker) en sondant la tortue. Nous avons trouvé que la suspension standard (Benzoylmetronidazole) peut induire des vômissements chez certaines espèces (principalementT.hermanni et Kinixys Spp. ceci à cause d'un problème de balance de pH). Nous suggérons de ce fait d'utiliser une suspension faite avec une tablette de ce produit dilué dans de l'eau stérile, aucun effet secondaire n'a été noté en administrant le médicament sous cette forme.

Différentes posologies ont été suggérées et testées avec plus ou moins le même succès. Jackson (1977) suggère une dose de 160mg/kg chaque 24 heures pendant 3 jours. Donaldson (1975) suggère une simple et grande dose de 275mg/Kg. Zwart (1987) suggère une dose de 25mg/Kg à donner chaque jour pendant 10 jours. Nous avons trouvé que toutes ces posologies sont efficaces dans la majorité des cas, avec une bonne réponse des cas persistant et récurrant avec une combinaison d'une grosse dose initiale (275mg/Kg) suivie de 4 jours à 160mg/Kg. Certaines précautions doivent être prises sachant les possibles effets bloquants neuromusculaires de doses massives excédant les 400mg au total. En prenant en compte cette éventualité les doses excessives doivent être évitées ou alors administrées avec la plus grande prudence. Il est certain que pour de très gros animaux comme une G.pardalis de 18kg, une dose de 400mg est complètement inefficace dans l'élimination de concentrations pathogènes de flagellés et de ce fait des dosages plus conséquents doivent être administrés pour les garder sous contrôle.

L'effet le plus grave d'une infection prolongée de flagellés en proportions pathogènes est la sévère dénaturation de la flore qui en résulte. Si laissé sans traitement la mort en résulte suite à la combinaison d'inanition, deshydratation et de dommages faits aux parois intestinales. Le traitement consiste dans les cas simples à un dosage oral d'un stabilisant métabolique tel que Vetrumex (Willows Francis Veterinary Ltd.) ou même des cultures vivantes de yaourt, comme pour les cures permettant de renaturer la flore intestinale après un traitement antibiotique. C'est généralement efficace dans les 6- 10 jours, les selles retrouvent leur aspect normal. De très sévères et chroniques cas requièrent par contre une approche différente. Un échantillon de fecès d'une autre tortue d'une même espèce doit être récoltée et méticuleusement analysé pour trouver une éventuelle présence d'organisme pathogène, diluée puis mis sous culture dans un milieu de culture adapté (Vetrumex est suggéré) pour quelques heures à 28°C.

Cette préparation doit être administrée via le tube digestif à la tortue affectée. Les bactéries vivantes qui y sont présentes vont repeupler le tube digestif, détruire celles qui ne constituent pas la flore normale de la tortue et rétablir sa digestion.

Parfois plusieurs essais sont nécessaires mais dans la majorité des cas, incluant les cas sévères, cette méthode a donné de très bons résultats. Le transit normal d'une tortue est étudié et mesuré sur 10 jours. Pour les tortues au tube digestif stérile une expérience peut être faite en 24 heures. Pour permettre aux bactéries vivantes et bénéfiques de s'installer on préconise de gaver la tortue avec des aliments riches en fibres, en cellulose - des extrudés pour herbivores (lapins) rehydratés avec de l'eau stérile donne un bon succès.

Il est très important de souligner le fait que les flagellés ne sont pas nécesssairement pathogènes et de ce fait ont même une action utile en aidant la digestion de la cellulose. La décision de dire si oui ou non un traitement est requis doit prendre en compte l'effet très invasif sur la flore intestinale du Metronidazole et le risque de dommages sur l'intestin. Il est souvent nécessaire de mener parallèlement un traitement de renaturation de la flore intestinale avec un probiotique. Dans la majorité des cas la flore intestinale se reforme d'elle-même mais dans les cas graves il faut réensemencer le tube digestif.

L'Hexamitose:

L'infection du système urinaire/rénal par l'organisme flagellé Hexamita parva présente de sérieux dangers. Les symptômes incluent l'évacuation d'une urine anormalement concentrée, souvent sentant fort l'ammoniaque. Dans les cas sévères les urines peuvent être teintées de sang. L'animal présente aussi des signes de deshydratation et boit de façon excessive. Dans les cas chroniques la tortue devient très faible et n'a plus de réactions musculaires si on stimule ses pattes arrières.

Cet état est extrêmement infectieux et les cas suspectés d'infection doivent être rapidement isolés et immédiatement amenés chez un vétérinaire. Si ce problème n'est pas traité, la tortue décède par une dégénération nécrotique des reins.

Nous avons rencontré plusieurs cas d'infections à Hexamita parva et il semble que ce soit surtout prévalent chez G.pardalis. Des échantillons d'urine de tortues infectées examinées au microscope révèle de grandes quantités de l'organisme, qui est beaucoup plus petit que les Trochomonadidae, typiquement mesurant 8.03um X 4.79um (Zwart & Truyens,1975). Le traitement recommandé consiste à administrer directement dans l'estomac du Ronidazole Duodegran, 10mg/Kg chaque jour pendant 10 jours, ou du Metronidazole (Flagyl) sur la même période à 25mg/Kg (Zwart,1987). Nous avons cependant noté une réponse plus rapide au Metronidazole si la première dose de la série était délivrée à 260mg/Kg et ensuite à la dose normale pour le reste du traitement. Des analyses d'urine fréquentes doivent être réalisées durant le traitement puis ensuite sur les semaines et mois à venir pour prévenir une rechute. Toute récurrence devra être traitée immédiatement.

Durant le traitement les dommages causés aux reins peuvent être réduits en administrant un agent "flushant" tel que la solution d'Hartmann, composée de lactate de sodium par voie orale à 5% du poids total par jour.(N.B: Cela aide aussi à limiter l'effet néphrotoxique de certains antibiotiques)

Balantidium:

Cet organisme qui est très gros, bouge lentement et est très facile à détecter au microscope est très fréquemment rencontré si bien que son rôle pathogène est encore très discuté. Chez les porcs, Balantidium coli a été relié à des formations d'abcès et une T.graeca testée positive avait un abcès à une patte avant. La relation claire de cause à effet entre la présence de ce protozoaire et l'abcès n'a cependant pas pu être établie. Nous avons observé des balantidium spp. chez T.hermanni, T.graeca, G.pardalis, M.tornieri et Kinixys homeana. On en retrouve aussi chez les Tortues Géantes des Galapagos. Paromomycin ('Humatin',Parke-Davis & Co.,West Germany) a prouvé son efficacité à la dose de 25mg/Kg répétée après 7 jours mais qui est très difficile à obtenir au Royaume Uni. Face au manque de sources fiables sur ce médicament, le Metronidazole a été employé selon la même posologie avec succès. Une simple dose de 269mg/kg a permis d'éradiquer définitivement cet organisme de tous les 17 sujets infectés sans effets secondaires.

Nyctotherus:

Ernst et Nichols (1974) ont rapporté la découverte d'un cilié chez G.carbonaria et G.elegans importés aux USA. Aucun autre cas n'a été reporté ici est on doute encore de sa pathogénicité.

Entamoeba invadens:

Nous avons retrouvé cet organisme chez les chéloniens bien que nous n'ayons pas de preuves avérées de son effet pathogène. Frank (1984) suggère que les chéloniens peuvent être des porteurs sains de cet organisme qui est extrêmement létal pour d'autres espèces. Ceci est une raison suffisante pour éviter la cohabitation de tortues avec d'autres espèces de reptiles tels que les lézards ou les serpents vu le grand potentiel d'échange de pathogènes. Les espèces palustres et aquatiques sont plus enclines à être porteuses de E.invadens.

Conclusions:

Les organismes protozoaires peuvent provoquer de grandes infestations dans les collections captives de tortues mais pas toutes sont pathogènes, spécialement concernant les Trichomonadidae.

Une bonne hygiène est la meilleure prévention et toutes les installations doivent être gardées scrupuleusement propres avec une attention accrue lors du nourrisage et des manipulations diverses. Les installations ayant hébergé des animaux atteints doivent être nettoyées avec du povidone iodée (bétadine) et une solution diluée de formaldéhyde.

Des traitements efficaces existent mais la détection et le traitement précoce est la clé d'un traitement réussi. Il est du devoir des éleveur de faire régulièrement des analyses d'urine et des coproscopies pour mettre en évidence de agents pathogènes le plus tôt possible si quelque chose est suspecté. Un retard de soins face à ces problèmes occasionne souvent des dommages permanents surtout lorsque les Hexamita sont en cause.

Note importante: Ces informations sont recensées uniquement par des éleveurs. Il est nécessaire et fortement conseillé de consulter un vétérinaire qualifié avec une bonne expérience des soins chez les reptiles. Les médicaments sont uniquement délivrés par des vétérinaires et ne doivent en aucun cas être administrés en automédication sous peine de causer la mort de la tortue traitée.

_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Mer 30 Mar 2011 - 21:53


Merci beaucoup Mama ! 2Pouces
Revenir en haut Aller en bas
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Dim 3 Avr 2011 - 10:35

Bonjour.

Je reviens sur le sujet de la survie & la destruction des parasites internes des tortues à l'air libre en milieu extérieur (jardin).

J'ai lu que la plupart des parasites internes avait besoin d'un milieu avec un certain PH pour survivre.

Est il envisageable d'accélérer le processus de décontamination parasitaire d'un enclos de quarantaine souillé en modifiant la composition du sol et donc le PH ?
Revenir en haut Aller en bas
em77

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 13/10/1967
Messages : 1869
Date d'inscription : 26/06/2010
Localisation : 77

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Dim 3 Avr 2011 - 11:20

J'ai déjà entendu parler d'enclos aspergés à la chaux vive, mais comme je n'ai pas de terrestres, je n'ai pas trop retenu le pourquoi. Peut-être que ça a un rapport?
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
avatar

Féminin Messages : 23166
Date d'inscription : 13/01/2010
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Dim 3 Avr 2011 - 11:39

En fait pour la chaux vive c'est surtout la chaleur qui détruit les organismes du sol, la chaux vive au contact de l'eau dégage de la chaleur, c'est une réaction exothermique comme on dit, ensuite on l'éteint en l'aspergeant d'eau, beaucoup d'eau pour terminer le processus. On retourne le sol, la chaux éteinte enrichi la terre en calcaire et va modifier le pH du sol en le rendant très basique.

Mais le pH a effectivement un impact sur la viabilité des organismes dans le sol, je pense plus pour les flagellés, un sol très acide ou très basique doit limiter leur survie.

_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Dim 3 Avr 2011 - 11:46


Merci pour ces réponses.

Donc concernant l'acidité du sol, pourrait on envisager que le fait d'ébouillanter un enclos de quarantaire (avec de l'eau bouillante) puis de le recouvrir d'une épaisse couche de paillis d'écorces de pin (acidifiantes) pourrait accélérer la destruction des parasites flagellés ?
Revenir en haut Aller en bas
em77

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 13/10/1967
Messages : 1869
Date d'inscription : 26/06/2010
Localisation : 77

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Dim 3 Avr 2011 - 11:47

Merci pour l'explication concernant la chaux! Je me coucherai moins bête ce soir!
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
avatar

Féminin Messages : 23166
Date d'inscription : 13/01/2010
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Dim 3 Avr 2011 - 15:06

De rien! Very Happy

Oui Palomazee je pense que cela pourrait marcher, rien que de mettre de la tourbe, de la vraie, bien acide pourrait je pense venir à bout des flagellés en milieu extérieur.

_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
palomazee

avatar

Féminin Age : 50
Date de naissance : 07/05/1967
Messages : 684
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Dim 3 Avr 2011 - 15:14


Excellent !!!

un grand merci Mama. Merci!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
avatar

Féminin Messages : 23166
Date d'inscription : 13/01/2010
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   Dim 3 Avr 2011 - 16:08

de rien! Very Happy

_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Durée de vie des parasites internes en milieu extérieur ?
» Photos des parasites internes ??
» parasites internes
» Parasites internes du chat
» Les parasites internes chez les reptiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tortues du Monde :: URGENCES PATHOLOGIES & SOINS :: Pathologies et soins-
Sauter vers: