Forum regroupant tous les passionnés de tortues. Partage d'expériences et de conseils sur les tortues terrestres, palustres et aquatiques.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hybrides, métis, intergrades... Définitions et exemples.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinch



Masculin Age : 102
Date de naissance : 01/01/1915
Messages : 9722
Date d'inscription : 13/01/2010
Localisation : Nulle part

MessageSujet: Hybrides, métis, intergrades... Définitions et exemples.   Sam 26 Juin 2010 - 22:02

Hello,
Voici, dans ce post-it, quelques définitions relatives aux termes d'hybrides, métis, etc...

Attention: ce post a pour but d' informer. En aucun cas, la production d'hybride en captivité ne doit être encouragée, car cette pratique va à l'encontre de la pureté des espèces de tortues, trop souvent menacées de disparition dans la nature.
En effet, la plupart des hybrides sont féconds et il y a un risque important d'introgression (introduction de caractéristiques héréditaires d'une espèce dans le génome d'une autre espèce ), donc de pollution génétique.
Le devoir de tout éleveur de tortue est de s'attacher à reproduire des individus appartenant à la même espèce et de phénotype sauvage (pas de mutations!), afin de prévenir toute extinction et de limiter, voire abolir tout prélèvement dans la nature.

Arrow un hybride: croisement de deux espèces différentes. Il est en principe interspécifique (deux espèces différentes)
Ex: Indotestudo travancorica X Indotestudo elongata

Arrow Un hybride intraspecifique: croisement de deux sous-espèces différentes.
Ex: Testudo graeca graeca X Testudo graeca marrokensis
* Là, tout le monde ne sera pas forcément d'accord, mais dans la mesure qu'on admet bien que deux sous-espèces sont deux taxons bien séparables géographiquement, morphologiquement et génétiquement et suivent chacun une voie de spéciation qui lui est propre, on peut parler d'hybride, contrairement aux croisements impliquant de simples variétés ou populations d'une même sous-espèce...
* Lorsqu'on a affaire à un hybride intraspécifique naturel, né dans une zone d'intergradation (zone où des aires de répartitions de deux sous-espèces différentes se chevauchent) , on préfère souvent employer le terme d'intergrade, pour éviter la confusion avec l'hybride interspécifique.
Ex: Terrapene carolina carolina X Terrapene carolina major
En captivité, il serait par contre abusif d'employer le terme d'intergrade, dans la mesure où les conditions de mise en contact sont tout à fait artificielles et/ou que les aires de répartition sont totalement séparées, sans aucune zone de contact possible.
Autrement dit, la qualification d'intergrade devrait uniquement être réservé à tout hybride intraspécifique trouvé dans la nature.
Ex: L'hybride Terrapene carolina triunguis X Terrapene carolina bauri ne peut pas être qualifié d'intergrade, car n'existe pas dans la nature. En effet, les aires de répartitions des sous-espèces-parentes sont séparées par plusieurs centaines de km, donc aucune zone d'intergradation. Mais ce croisement reste une hybridation intraspécifique, produite en captivité.

Arrow Un hybride intragénérique : croisement de deux espèces différentes du même genre.
Ex: Eurotestudo hermanni X Eurotestudo boettgeri.

Arrow Un hybride intergénérique: croisement de deux espèces différentes de deux genres différents.
Ex: Centrochelys sulcata X Stigmochelys pardalis, ou encore, Astrochelys radiata x Chelonoidis carbonaria, qui est un étonnant hybride d'origine captive produit à plusieurs reprises et impliquant deux espèces de continents différents (Afrique et Amérique du sud).

Arrow Un métis est un croisement de deux variétés ou populations différentes d'une même espèce, à plus forte raison, d'une même sous-espèce.
Ex: Eurotestudo hermanni hermanni 'Corse' X Eurotestudo hermanni hermanni 'Varoise'
* Là, encore, ça pourrait se discuter... Différentes populations sont autant de voies de spéciation distinctes, mais elles restent incluses jusqu'à preuve du contraire et révision, incluses au sein d'une même espèce et d'une même-sous-espèce.
Il peut y avoir confusion avec l'hybride intraspécifique, qui ne devrait concerner que deux sous-espèces bien établies, au niveau de la terminologie.

Arrow Enfin, juste pour rigoler, mais ça existe pourtant chez les tortues... Un tri-hybride, ou tribride, concerne le résultat de croisement entre trois espèces différentes. Cela est possible, car les hybrides de tortues sont hélas trop souvent féconds, même entre genres différents
Ex: Cuora "serrata" est un tri-hybride naturel impliquant trois espèces de Geoemydidés (= Bataguridés) appartenant à deux genres différents: (Pyxidea mouhotii X Cuora galbinifrons) X Cuora bouretti
Entre parenthèses, la première combinaison hybride, féconde.
Par ailleurs, d'après plusieurs recherches sur la morphologie et l'ADN, il semble que des hybrides, des tri-hybrides et même plus sont assez fréquents entre 4 différentes espèces de tortues de mer: Caouanne (Caretta caretta), Tortue Verte (Chelonia mydas), Tortue Imbriquée (Eretmochelys imbricata) et Tortue de Kemp (Lepidochelys kempii).
On a pu ainsi constater qu‘avec des lignées évolutives séparées depuis 10-75 millions d‘années, les tortues marines constituent les plus vieilles lignées de vertébrés capables de produire des hybrides viables et féconds.



Vinch/TDM©
Revenir en haut Aller en bas
 
Hybrides, métis, intergrades... Définitions et exemples.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exemples de mes photos, règlages, etc...
» donnez moi des exemples de nom de perruches .
» les mouvements et finitions
» Exemples de montres gros modèle, acier, chrono
» Définitions marrantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tortues du Monde :: IDENTIFICATION D'APRES PHOTO :: Identification-
Sauter vers: