Forum regroupant tous les passionnés de tortues. Partage d'expériences et de conseils sur les tortues terrestres, palustres et aquatiques.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 14/03/2011: Chez vos voisins, c'est la jungle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mama
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
Modératrice fondatrice Pathologies & Maintenance
avatar

Féminin Messages : 23166
Date d'inscription : 13/01/2010
Localisation : Suisse

MessageSujet: 14/03/2011: Chez vos voisins, c'est la jungle   Lun 14 Mar 2011 - 10:03

"Chez vos voisins, c'est la jungle"

Les animaux sauvages, en particulier les reptiles, oiseaux et insectes, captifs doivent être déclarés tant par les éleveurs que par les particuliers. Nul n'est censé ignorer la règlementation, mais beaucoup la contournent. N'y a-t-il pas un boa chez votre voisin ? Mystère.

Une « sale bête ».?Et un propriétaire dépassé par les événements. Voici quelques jours, sur un site de petites annonces, un Audois donnait sa tortue-alligator, un animal dangereux et vorace qui, normalement, n'a rien à faire ici. «Devenue trop grosse et trop gourmande.» C'est pour ces raisons que le donneur justifiait le fait de se débarrasser de la bestiole à la mine patibulaire et qu'il détenait en toute illégalité. Ces annonces là, elles sont légion sur internet. Du côté de Limoux, un homme vend un boa constrictor dont il n'a «pas le temps de s'occuper», par exemple.?Un adorable spécimen de plus de deux mètres, vendu pour la modique somme de 150 €... Ces annonces, les services de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des population (DDCSPP) les passent au peigne fin. Car en matière de faune sauvage captive, qu'il s'agisse d'oiseaux exotiques, de reptiles ou d'insecte, l'on ne fait pas n'importe quoi. Tous, en effet, doivent faire l'objet d'une déclaration administrative établie en bonne et due forme. Et surtout, ne doivent pas tomber entre n'importe quelles mains.
Travail de surveillance

Selon un fonctionnaire, ce travail de surveillance qui implique à la fois la DDCSPP, les offices des forêts et de la chasse, et la douane révèle assez peu de trafic dans le département. En revanche, chacun a conscience que de nombreux propriétaires d'animaux ne sont pas en règle. Dans le département, 51 personnes sont titulaires d'un certificat de capacité pour la détention et l'élevage professionnel d'animaux sauvages. En outre, 28 établissements font l'objet d'une « autorisation d'ouverture » permettant de recevoir le public, ou de faire commerce des animaux. Ce ne sont évidemment pas ces éleveurs aguerris et accrédités qui font débat, mais plutôt les particuliers et leurs élevages dits « d'agrément' ». 97 personnes seulement disposent d'une autorisation de détention d'animaux d'espèces non domestiques. Il s'agit, pour l'essentiel, d'éleveurs de tortues terrestres et de psittacidés donc de perroquets. Malgré la volonté des services et du ministère de l'Environnement, il n'existe par un recensement précis des spécimens présents dans le département, d'autant plus qu'ils sont souvent importés, d'Espagne notamment, et ne sont pas déclarés. Selon un agent de la DDCSPP, en cas de découverte, les conditions d'élevage sont vérifiées, tout comme la bonne foi du détenteur. Ne sont sanctionnés que les trafics flagrants. Pour les particuliers, une mise en règle suffit. « Notre travail consiste surtout à protéger les espèces, l'environnement et les hommes. On connait pas exemple l'impact de la présence des tortues de Floride dans nos eaux, ou encore les menaces qui pèsent sur certaines espèces d'oiseaux, dont il faut strictement encadrer l'élevage et la circulation », explique un fonctionnaire. Et de reconnaître que des efforts d'information, en direction de la population et en partenariat avec les vendeurs sont à faire.
où déclarer ?

La demande d'autorisation de détention d'animaux d'espèces non domestiques n'est pas, en soi, très compliquée... Encore faut-il trouver le bon interlocuteur pour vous diriger vers le bon service. La méthode la plus simple consiste à télécharger le formulaire cerfa n°12447*01 sur le site du ministère de l'écologie et du développement durable ou de vous le procurer auprès de la DDCSPP à la Cité Administrative. Si le dossier est complet, c'est la préfecture qui délivrera le certificat de capacité. Puis, un suivi régulier des conditions d'élevage peut intervenir, selon les espèces. Ces démarches sont gratuites.

Source: http://www.ladepeche.fr/article/2011/03/14/1034481-Chez-vos-voisins-c-est-la-jungle.html

_________________
Mama
Centre de Protection et Récupération des Tortues
Le Centre PRT propose des tortues à l'adoption, venez le visiter!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
14/03/2011: Chez vos voisins, c'est la jungle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» saison 2011 chez coralie
» Portes ouvertes 2011 chez SD Farm
» A quand une visite chez Tony Lemâle ?
» saison 2011 chez pioupiou.87
» repro 2011 chez canard59

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tortues du Monde :: LES TORTUES DANS LE MONDE :: Les Tortues dans le Monde :: Informations :: Actualités-
Sauter vers: